Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
correspondant de presse photos et videos

correspondant de presse photos et videos

Articles de presse écrits par Rémy Peignard, photos diverses de paysages de bretagne et d'ailleurs, vidéos, sélection d'articles parus dans des journaux et magazines. Revue de presse.remy.peignard@orange.fr

Ouverture du ZO de Trégomeur

Zoo de Trégomeur.Cotes d'Armor

Renaissance au printemps !
Fermé depuis quatre ans, le zoo de Trégomeur rouvrira ses portes au printemps. Créé dans les années 60 par un particulier, entièrement refondu, il ambitionne de devenir la « locomotive touristique » des Côtes-d’Armor !
Marcel Arnoux, son fondateur, un passionné de zoologie qui avait commencé par ouvrir au public son jardin animalier particulier, n’est plus là pour voir ça : son parc livré aux engins de chantier ! Mais c’est pour la bonne cause. Le zoo de Trégomeur était fermé depuis quatre ans. Toute la passion du fondateur n’avait pu empêcher le vieillissement des installations, la désuétude des présentations, et le poids des ans conjugué à celui des tracasseries administratives avaient fini par user toute la famille, laissant l’équipement sans repreneur.
6 M€, et ça repart !
Le conseil général des Côtes-d’Armor l’a racheté et, après deux ans et près de 6 M€ de travaux, le regarde comme la future « locomotive touristique » du département. Ni plus ni moins ! Sur le thème de l’Asie, 150 pensionnaires (tigres blancs, panthères, singes, ours malais, lémuriens...) s’y installeront d’ici au printemps. Une végétation luxuriante de bambous et de rhododendrons est en passe de coloniser le sol, tandis que la rivière l’Ic multiplie les méandres, les écarts, les îlots et les cascades pour donner toute sa dimension à l’élément aquatique. Une architecture soignée, où domine la douce chaleur du bois, doit faciliter l’intégration des bâtiments.
L’exploitation a été confiée à un homme d’expérience : Alain de Lorgeril, déjà directeur du parc de La Bourbansais (35). Il s’est engagé à respecter la vocation sociale de l’équipement, voulue par les élus : certains emplois seront confiés à des travailleurs handicapés par le biais d’un centre d’aide par le travail. Pariant sur l’intérêt grandissant du public pour la nature, les (re) fondateurs espèrent 80.000 entrées la première année, 100.000 par la suite. Après tout, le zoo de Pont-Scorff (56) en réalise bien le double !
Roselyne Veissid

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article